Journée Suisse de l'Education 2015

En présence de douze Conseillères et Conseillers nationaux ou aux Etats, sept Conseillers d'Etat en charge de l'éducation, plus de cinquante présidentes et présidents d'associations d'enseignants, de nombreux responsables scolaires à tous les niveaux, cette troisième journée suisse de l'éducation a été un beau succès.

Située à mi-chemin entre le premier bilan de HarmoS et les élections fédérales, la manifestation a pu compter sur la participation de l'ensemble des partis politiques représentés au parlement. Au menu trois questions importantes pour la suite de l'harmonisation scolaire dans notre pays: "De quelle part de "fédéral" a besoin l'éducation?", jusqu'à quel point Berne doit se mêler du pilotage des systèmes éducatifs?; "Le mandat constitutionnel d'harmonisation selon l'art. 62 est-il rempli?", avec en point de mire la question des langues; et enfin "De quelle marge de manœuvre les cantons doivent-ils bénéficier?", autrement dit, comment faire pour harmoniser sans uniformiser?